punakaiki-pankaker

Punakaiki Pancakes Rocks, Nouvelle Zélande : viste

En voyage en Nouvelle-Zélande, la découverte des célèbres Pancake Rocks à Punakaiki, un petit village de la région de West Coast de l’île du Sud, près du parc National de Paparoa est incontournable.

A propos de Pancake Rocks à Punakaiki

Favorisant une attraction touristique importante de la région, les Pancake Rocks se trouvent à Dolomite Point, un peu au sud du village. Il s’agit d’un site de calcaire très érodé où la mer s’introduit durant la marée haute à travers des geysers maritimes verticaux. La roche est formée d’une alternance de différentes couches de couleur variable, dures et molles, de débris marins ainsi que des sédiments de plantes. L’accumulation de tous ces éléments sur les couches de calcaire nécessite à peu près 30 millions d’années pour avoir une telle formation. Ces strates auraient dû rester enfouies sous la surface, mais des séismes ont dégagé l’écorce terrestre. Les phénomènes ont pris place vers l’âge reculé de l’oligocène. Cependant, leur explication scientifique demeure incomplète.

C’est difficile de ne pas admirer la beauté de cet endroit sculpté par la nature, par la mer de Tasman.

Et comme ces formations rocheuses étroites et stratifiées s’apparentent à une énorme pile de crêpes, spécifiques des Etats-Unis. L’appellation « Pancake Rocks » est tiré de cette ressemblance.

blowholes-geysers-pancake

Un petit guide pour la visite de Pancake Rocks

Il est possible d’explorer les Pancake Rocks en empruntant différents types de chemins, certains sont facilement accessibles tandis que d’autres sont taillés même dans la roche.

Déjà l’étrange relief de cette côte de l’île du Sud est époustouflant. Mais le spectacle est encore plus surprenant une fois que l’océan s’engouffre en plein fouet dans les rochers de l’intérieur érodés. Vous allez vivre un bon moment d’émotion en voyant les eaux piégées dans des cavités étroites propulsées à la verticale le long de cheminées excavées comme un geyser bouillonnant. Mais ce phénomène entraîne réellement des geysers, que l’on appelle des blowholes ou trous souffleurs. Des écumes sont expulsées à plusieurs mètres de hauteur, puis chutent en ruisselant sur les Pancake Rocks et formant des arcs-en-ciel éphémères. Sans parler de la teinte magique sur la roche qu’offre le soleil quand il se lève ou il se couche. Impressionnant !

Pour visiter les Pancake Rocks, vous pourrez profiter de la magnifique plage, de la côte de la mer de Tasman, accessible à marée basse et également de la végétation dense et sauvage, parfois inhabituelle. Notons entre autres la présence du nikau, ce type de palmier n’est pas adapté à la basse latitude. Cet endroit promet différentes activités inoubliables, y compris notamment le parc National de Paparoa, même s’il n’est pas tellement populaire. Il est le plus petit parc de la Nouvelle-Zélande, mais le plus intéressant avec ses 38 000 hectares de forêt vierge. Vous aurez l’occasion d’y faire connaissance avec le célèbre pukeko, une espèce d’oiseau très photogénique avec son plumage bleu vif et son bec rouge.

Il est préférable de passer voir les Pancake Rocks durant la haute saison, mais il est nécessaire de faire une bonne organisation pour éviter les fortes affluences.